top of page

Le rêve : une récupération automatique


Chaque nuit le sommeil, indispensable à notre équilibre et notre survie, représente une pause, un réconfort et nous permet de reprendre de l’énergie pour nous permettre de débuter une nouvelle journée. La nuit représente aussi l’unique instant où nos cinq sens sont éteints, où un silence parfait nous invite à la régénération, à la transformation à un voyage extraordinaire et au dialogue avec d’autres dimensions...


Lorsque nous dormons, nous sommes emportés par d’étranges et mystérieuses aventures. Nous sommes alors dans les bras du maître des rêves.


Il est impossible de ne pas rêver ! tout le monde rêve, c’est un processus biologique comme respirer ou marcher et probablement instinctif qui ne dépend d’aucun désir.


Depuis plusieurs siècles, le phénomène des rêves suscite un réel intérêt. Bon nombre de philosophes, de psychologues, d’écrivains et de chercheurs ont été conscients de l’importance du rêve, de son interprétation et de sa compréhension. Autrefois, leur traduction était réservée aux initiés. C’est au début du XXème siècle que Sigmund Freud, qui a développé la théorie de l’inconscient, a révolutionné l’étude et l’interprétation des rêves. Il a simplifié son approche tout en tenant compte de sa théorie psychanalytique. Le rêve cesse alors d’être considéré comme une manifestation des forces qui agissent extérieurement à l’homme.


On sait aujourd’hui, avec l’interprétation plus moderne que l’on en fait, qu’il faut tenir compte de tous les facteurs qui influencent notre vie. Il traduit une expression authentique de l’esprit libéré de tout lien rationnel. Le rêve est donc l’expression de notre inconscient.


Il est aussi fondamental de citer le psychanalyste C. G. Jung qui affirme que notre inconscient ne contient pas seulement des souvenirs, sensations personnelles ou désirs refoulés. Il va nous parler de « bagage collectif » qui est l’expression de l’individu au sein de la société. C’est ce que nous nommons l’inconscient collectif.


On a appris que nous rêvons lorsque nous sommes dans un sommeil paradoxal. C’est-à-dire pendant à peu près une heure trente. Le sommeil paradoxal est considéré par la science, comme la phase des rêves et par la médecine, comme une activité biologique indispensable à notre santé physique et psychologique. Nous passerions donc, au cours d’une vie, près de six à sept ans dans un état de conscience non ordinaire.


Il est probablement évident que l’étude des rêves n’est pas une science exacte. Cependant chaque étude revêt des évènements fondamentaux et que l’on doit interpréter en analysant les symboles à travers lesquels ils se manifestent.



Seul et face à notre rêve, il nous reste certaines questions :
  • Pourquoi rêve-t-on ?

  • Que doit-on faire de ces visions qui peuvent parfois encombrer nos journées ?

  • Faut-il obligatoirement y rechercher une signification ?

  • Existe-t-il divers types de rêves ?

  • Les rêves peuvent -il nous montrer l’avenir ?

  • Qui est présent dans le rêve ?

  • Pourquoi pouvons-nous être protagoniste ou spectateur ou bien absent ?

  • De quoi parle-t-il ?

  • Quelles sensations sont ressenties ?

  • Est-t-il le miroir de nos émotions ?

  • Que disent les rêves de notre réalité ?

  • Peuvent-ils être utile pour notre évolution ?

  • Est-il un messager capable de nous aider ?

  • Avons-nous en nous les clés pour interpréter les messages et suivre les chemins vers lesquels il souhaite nous mener ?

Autant de questions qu’il semble légitime de se poser.



Il est possible d’y trouver certaines réponses dans un dictionnaire spécialisé. Cependant, il sera important de noter que rechercher le sens correct d’un rêve suscite une attention particulière car il représente un espace inépuisable d’interprétation et doit être personnalisé.


Selon certaines traditions, l’âme quitterait le corps pendant le rêve pour s’aventurer et explorer d’autres dimensions, recevoir des enseignements et des messages. Nous irions aussi travailler et apprendre encore et toujours, nous visiter les uns les autres, nous conseiller, nous soigner …. C’est pendant ce voyage que notre personnalité interagirait avec notre partie supérieure. Le rêve aurait alors un rôle de messager pour répondre à nos intentions et à nos besoins terrestres. C’est cette hypothèse qui personnellement raisonne en moi…



Je vous souhaite les plus doux rêves

1 vue0 commentaire

Comments


bottom of page