top of page
Gisèle.gif

Gisèle Robard
Gestalt Thérapeute

Son parcours, son expérience

 

Je suis praticienne Gestalt.  Après  avoir travaillé sur moi, j’ai pu reprendre mes études pour pouvoir apporter ce bien-être aux gens qui auront besoin de mes services et de mon soutien thérapeutique.

Aujourd’hui, nous vivons des expériences qui peuvent nous abimer et nous mettre en souffrance et pour certain cela les amène à se perdre. Être loin de ce qu’on doit être, ne pas vivre la vie qu’on mérite. 

La Gestalt  est un mot Allemand qui veut dire mettre en mouvement ; donc  c’est une thérapie interactive qui met en mouvement  nos émotion, nos souffrances, notre manière d’être, qui nous permettrait de voir les choses avec un autre regard, nous les mettrons en mouvement dans différents contexte pour pouvoir modifier notre façon de faire ou de voir les choses différemment puis les mentaliser, après quoi les mettre en conscience et les transformer.

Cette pratique permet de mettre en mouvement tous ces émotions, mettre en forme, s’organiser, se construire, toutes ces expériences afin de les conscientiser  et de changer sa manière d’être ou de faire. Cette approche thérapeutique est centrée sur l’interaction constante de l’être humain avec son environnement. Pour devenir celui que nous voulons ETRE et AVOIR ce que l’on mérite.

Je me ferai un plaisir, d’être là pour vous, dans cette démarche  de transformation, et de pouvoir  vous emmener à être en phase avec votre soi intérieur. 

Pourquoi consulter Gisèle ?

 

Notre développement sur ce sujet peut influencer notre décision et même l’étouffer pour laisser place à l’inertie. Ayant eu un disfonctionnement à cause de ce NON-consentement, plus tard, l’adulte ne pourra pas vraiment savoir où mettre son curseur et permettra des choses sur sa personne ou acceptera de faire et laisser faire des choses qu’au fond, il ne désire pas vraiment et sera dans l’incapacité de dire NON. En couple, leur relation risque d’être une source de stress, de désolément...

 

Il faudra reprogrammer son curseur en travaillant sur soi pour mieux se connaitre et prendre les bonnes décisions. Pour pouvoir ressentir la vie en soi et se reprogrammer à son désir. Car un enfant ou un adulte qui a été abusé dès son jeune âge rencontrera des difficultés à prendre des décisions de savoir ce qui est bon pour lui. Cette personne aura affaire aux doutes, aux peurs etc.… Mais il y a toujours la possibilité de se reconstruire et se reconnecter à son soi.

Ceux qui ont eu d’autres souffrances ; un manque de confiance, l’anxiété, un enfant qui ne se s’est pas senti aimer etc… peuvent avoir les mêmes difficultés de savoir prendre des décisions justes pour eux, avoir des doutes…

Vous pouvez consulter Gisèle sur rendez-vous à son cabinet à Sarcelles, par téléphone, en visiochat et à la Maison Millet.

Les cycles de vie, se mettre en mouvement

Notre vie est cyclique, chaque cycle est construit de plusieurs tranches de vie. Celui de notre naissance, celui de la petite enfance et celui de l’adolescence, l’adulte puis sénior. Chaque tranche d’âge correspond à différents stades de notre développement et correspond aussi à vivre des expériences pour pouvoir grandir, se transformer et s’améliorer de jour en jour, se construire afin de devenir la personne que nous désirons être.

 

Selon notre développement, nous vivons des expériences, qui nous poussent à nous surpasser, mais aussi à transformer certains dysfonctionnements, ou apaiser certaines blessures et souffrances. Les cycles de la vie nous font vivre aussi des changements au niveau du corps et comprendre le fonctionnement de celui-ci et accepter sa transformation.

A chaque phase de notre vie, nous emmenons un peu de notre développement passé avec nous. La basse de notre fondement, ce qui fait que nous soyons qui nous sommes.  A chaque tranche d’âge, nous vivons des expériences qui nous forgerons pour notre avenir. Donc ce que l’on vit ou expérimente que ce soit en bien ou en mal fait que nous devons toujours faire un travail sur nous pour mieux Être et mieux grandir afin d’être en PAIX avec Soi.

 

De la naissance jusqu’à nos 3 ans nous apprenons l’attachement avec notre mère puis le détachement lors de notre rentrée à la crèche ou l’école. Par la suite l’enfant se développera avec ce qu’il vivra et ce qu’on leur fera vivre, soit mal ou bien ou les deux, leur apprendra l’ambivalence.

Plus tard, il y a l’adolescence, cycle de vie compliqué pour certains. Là, ils se forgent leur caractère, ils mettent des choses en place afin de se confirmer et prendre leur place. Là aussi, leur développement se fera selon leurs blessures et ce qu’ils ont pu vivre. Ils font l’apprentissage de certaines expériences de vie qui leur permettront de savoir ce qu’ils désirent. Comment ils pensent leur avenir et vivre leur présent en imposant certains désirs. Savoir ce qui est juste pour eux et ce qu’ils ont envie de partager avec les autres. C’est aussi là qu’intervient la transformation du corps. Les premières règles, les premières pilosités, les premières réactions corporelles au niveau sexuel. L’évolution commence à l’âge de la puberté jusqu’à celle de l’adulte. C’est la phase cruciale et la plus difficile qui marque le passage à l’âge adulte. Ce qui peut être très compliqué pour l’enfants et les parents. De l’âge du nourrisson et l’adolescent est une période très riche aux transformations. Il y a aussi les problèmes sociétaux qui se rajoutent au développement de l’adolescent. Jusqu’à qu’ils aient une stabilité émotionnelle et que leur personnalité et leur raisonnement soient plus solide.

Après viens l’âge de jeune adulte et leur positionnement dans la société et leur place au sein de la famille et de leur relation. Ils créent des liens plus solides, ils se projettent dans leur vie et réinventent ce qu’ils veulent vraiment dans leur vie.

Puis vient l’âge des séniors, ce qui revient au nourrisson et adolescent, car c’est une phase de vie où il y a beaucoup de transformations du corps, de l’esprit, de la pensée. Là encore il faut se réinventer, se créer une vie plus adaptée à ce que l’on souhaite partager, ou transmettre. Ils pensent plus au moment présent et s’avouent tous les bons moments qu’ils ont pu vivre.  

Les-maux-de-l-ame-les-maux-du-corps-Grandir-aimer-et-guerir.jpg

Les maux du corps, les maux de l'âme de Louis Essique

Ce livre décrit bien le cycle de la vie. Car il nous permet de reconnaitre certaines situations vécues qui nous transforment positivement quand d’autres au contraire, génèrent des états de mal-être ; afin de grandir, aimer, guérir et se transformer.

bottom of page