top of page

L’argent, sujet tabou par excellence, est un magnifique outil de connaissance de soi.


S’interroger sur son rapport à l’argent, c’est ouvrir une porte de compréhension sur son propre rapport à la vie.

Longtemps, l’argent a été pour moi source d’inquiétude, de culpabilité, de honte, de peur, d’impuissance, d’incompréhension, d’angoisse… Synonyme de problème, la simple évocation du mot argent éveillait en moi une profonde tristesse accompagnée d’un flot de larmes que je ne parvenais pas à contenir et dont je ne comprenais pas l’origine. C’est certainement grâce aux soins énergétiques que je reçus dans un premier temps, puis aux formations que je suivis afin de devenir énergéticienne et enfin aux soins que je prodiguais par la suite que je dénouais un à un les blocages m’empêchant d’être dans un rapport harmonieux avec l’argent.

Mes moyens financiers plus que limités étaient à la hauteur de mes croyances limitantes sur moi-même, sur la vie. La première d’entre toutes étant que j’abordais la question de l’argent à partir de l’avoir, du faire et non à partir de l’être.


Notre rapport à l’argent est grandement conditionné par notre histoire familiale engramme, parfois à notre insu, dans chaque cellule de notre corps qui nous maintient prisonnier.e de croyances limitantes concernant notre capacité à créer de l’abondance : « Il faut travailler dur pour gagner de l’argent, « l’argent ne pousse pas dans les arbres », « l’argent est sale », « l’argent ne tombe pas du ciel », « l’argent, c’est pour les autres », « l’amour et l’argent ne font pas bon ménage », « l’argent ne fait pas le bonheur » … Toute une mythologie qui, nous maintient à distance de ce qu’est réellement l’argent : un canal de lumière qui nous éclaire sur l’état de notre être, mais aussi un souffle de vie sans lequel aucun projet ne reste longtemps viable !


En tant que clairvoyante, mon canal de lumière s’exprime par ma capacité à recevoir des informations précieuses de mes guides et à percevoir dans le corps des personnes qui viennent en consultation les blocages qui les empêchent d’être alignées avec leur être profond. La joie qui monte en moi, quant à la fin d’un soin, je vois apparaître un canal de lumière de couleur, or et argent m’indiquant que la personne est parfaitement reconnectée à ses énergies d’amour et de lumière, n’a pas de prix ! Pourtant, c’est par le règlement que la personne me verse en échange de mes services que la séance se clôture réellement. Sans la présence de l’argent, l’échange entre nous serait difficilement quantifiable. À travers l’argent qu’elle me tend, je sais que nous sommes quitte, sans cet échange monétaire, je prendrais le risque qu’elle me soit redevable sur d’autres plans.


La tradition kabbalistique dont je suis issue offre par le biais de l’arbre de vie quatre niveaux de lecture du monde qui nous entoure, qui s’appliquent tant au niveau du macrocosme, de l’Univers que du microcosme, de l’être humain. L’argent, symbole de la matérialité des choses nécessaires à la vie sur terre, grâce auquel on peut se nourrir, se loger, se soigner, se vêtir… Revêts une tout autre dimension dès lors qu’on le regarde au travers du prisme de la kabbale et de ses différents niveaux.

Au niveau du Peshat, c'est-à-dire du sens littéral de la vie qui ne traite que du monde matériel, l’argent est perçu comme une simple pièce de monnaie, en vil métal que l’on possède ou pas. Les questions d’argent se posent au niveau de l’Avoir.

Au niveau du Remez, c'est-à-dire l’allusion/insinuation qui consiste en un niveau plus élevé de lecture. L’argent y est perçu comme un moyen de faire, de créer une réalité ou servir de moyen de réparation pour rendre justice. L’argent peut être perçu dans sa partie lumineuse comme la plus belle source de liberté où tous les rêves sont permis et devenir dans sa partie sombre, une véritable prison objet de toutes les angoisses.

Au niveau du Derash, c'est-à-dire l’interprétation figurée qui est la parabole, la légende, le proverbe. À travers cette même pièce de monnaie de forme ronde, adoptée dans le monde entier, on peut y voir une similitude avec la forme des sephirot et voir en l’argent un langage universel pouvant être compris par tous. À peine arrivé.e dans un pays étranger dont vous ne parlez pas la langue, vous pouvez grâce à l’argent créer un lien et entrer en communication de façon immédiate afin de subvenir à vos besoins. À ce niveau, la dimension universelle et lumineuse de l’argent comme créateur de lien peut vite être détournée par des croyances limitantes pour apparaître dans sa partie sombre. La fluidité et la simplicité qu’offre l’argent devient une valeur donnant naissance à tous les fantasmes : « L’argent est partout », « l’argent domine le monde ». C’est à ce niveau de lecture, où l’argent perd un peu de sa dimension purement matérielle, mais n’a pas encore révélé sa réelle dimension spirituelle, dans cette terre inconnue à cheval entre ombre et lumière que se cristallisent autour de la figure de l’étranger par excellence, à savoir « le Juif » les pires théories concernant « les Juifs et l’argent », « les Juifs qui dominent le monde ». Désolant, mais parler d’argent en évoquant la kabbale, dont le nom signifie « réception » et non un quelques conques complot, s’imposait !



Au niveau du Sod, c'est-à-dire du Secret dans sa dimension ésotérique et métaphysique, l’argent se présente dans son unicité, comme un canal de lumière où le matériel et le spirituel ne font qu’un, à l’image des deux facettes d’une même pièce. À ce niveau, l’argent est en lien direct avec notre être profond. Dans la kabbale, il est dit qu’un filin d’argent unit l’âme au corps. À ce niveau, à travers l’argent, on peut percevoir notre alignement ou non-alignement avec notre essence divine et le mouvement circulaire de la vie du donner et du recevoir. Un problème financier quelconque indique un manque de connaissances de notre être profond qui bloque notre capacité à recevoir pour donner et à donner pour recevoir. Tous mes soins visent à cela : permettre à chacun de retrouver son canal de lumière en fonction des énergies qui lui ont été données à la naissance. Afin que chacun exprime sa nature profonde, sa richesse intérieure et l’offre au monde en partage et incarne ainsi sa partie divine faite de bonté et de générosité envers soi-même et les autres, contenue dans la 4ème Sephira, celle de Hessed, qui représente la miséricorde divine dont la couleur n’est rien d’autre que l’argent associée au blanc…. Tiens, tiens !

Selon la Kabbale, chacun porte en lui un pourcentage de chacune des 10 sephirot, qui dans l’arbre de vie constituent les 10 sphères représentant chacune une émanation divine à l’origine de toute création.

Pour connaître votre canal de lumière écouté ce qui vibre en vous, ce qui vous apporte joie et réconfort, ce que vous avez en abondance, qui s’exprime de façon naturelle à travers vous et qui vous fait sentir vivant.e, rempli.e de confiance en vous-même, en la vie et offrez le au monde !

Certains expriment leur pouvoir créateur, par leurs capacités à créer de la richesse matérielle, d’autres par leurs capacités à créer du lien, à offrir leur temps, leur expertise, ou encore par leurs dons à communiquer, à créer de la beauté, à prendre soin des autres… Écoutez ce qui résonne le plus en vous. Trouvez votre place dans l’univers et l’argent sera au rendez-vous !

Votre âme n’est pas venue pour accumuler de la richesse, mais pour faire l’expérience de la richesse sous toutes ses formes.

Au moment où je rédige cet article, une jeune femme de 23 ans, venue la veille en soin m’envoie un message pour m’annoncer qu’elle venait de décrocher le job de ses rêves en tant qu’assistante styliste, tout en me remerciant de lui avoir permis de se reconnecter à son essence. L’énergie circule ! La synchronicité de ce message avec la rédaction de cet article me fait chaud au cœur et me remplit de confiance quant à ce champ d’exploration qu’est l’argent dans toutes ses dimensions…

Alors que je m’apprête à mettre un point final à ces quelques lignes, mon regard se pose sur mon olivier au feuillage argenté, à travers la fenêtre, la lune éclaire la nuit noire de ses rayons argent… Je sens pointer en moi un nouveau regard sur l’argent comme une invitation de la nature par ses reflets argent à me reconnecter à ma nature profonde.

Tout est à sa place, calme et paisible, dans le silence de la nuit, je me dis que l’amour et l’argent font décidément « bon ménage » !

À vos plus beaux succès, Lehaïm, à la vie !

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page