top of page

Une rencontre…


Que dire de l’amour quand les mots manquent pour décrire cet élan du cœur par lequel on entre en contact avec l’énergie de vie présente partout, pour tous et à tout moment ? Que dire de ce qui relève plus d’un ressenti, d’une vibration que du simple sentiment amoureux ?


L’Amour est partout. Se poser la question de l’amour, c’est entrer sans le savoir dans un profond processus de guérison dont tout dépend. Derrière chaque mal-être, chaque maladie, chaque difficulté émotionnelle, professionnelle, financière ou relationnelle se cache une blessure d’amour qui empêche le flux incessant du donner et recevoir de la vie, de nous traverser.


Mardi 11 H : Mina (le nom a été changé par soucis de confidentialité) arrive pour une première séance. En ouvrant la porte de mon cabinet, je suis surprise par le mélange de puissance et de fragilité qui se dégage de cette jeune femme de 26 ans, aux cheveux courts, au corps robuste, et à la voix douce au léger accent slave. Je la sens perdue. Il se dégage d’elle une forte énergie masculine malgré tous ses efforts de manucure pour exprimer sa féminité jusqu’au bout de ses ongles, particulièrement longs et soignés.


Avant d’écouter les raisons qui ont poussé Mina à venir me consulter, je fais un rapide calcul en numérologie kabbalistique, à partir de sa date de naissance, pour connaître le véritable objet de notre rencontre. Celle pour laquelle son âme est venue. L’énergie de Mina se trouve en journée 4, à partir du 31, indiquant le besoin de construire quelque chose de solide à partir du cœur. Je lui dévoile ces premières informations qui me sont transmises à travers les chiffres, en lui demandant si elle est en couple. Mina me dit avoir de grandes difficultés à nouer des relations amoureuses avec les hommes, "j’ai l’impression que je leur fais peur" me dit-elle. Des larmes coulent de ses yeux. Elle me dit se sentir particulièrement vulnérable en ce moment sans comprendre l’origine de cette vulnérabilité qui l’a poussée à venir en consultation.


Je prends sa main pour tester son taux vibratoire qui affiche un taux particulièrement haut, à 40 000 unités Bovis en début de séance, indiquant que les canaux extra-sensoriels de Mina sont ouverts. Son hypersensibilité lui fait ressentir toutes les énergies particulièrement denses du moment. Pour lui faire prendre conscience de la puissance d’humanité qu’exprime sa vulnérabilité, je prends en contre-exemple Vladimir Poutine, le président de son pays natal. Sous forme de boutade, je lui lance, "Poutine c’est sûr, il n’affiche aucune vulnérabilité, lui ! Mais qu’en est-il de son humanité ?".

À son regard qui s’écarquille et au sourire que Mina affiche, je sens que quelque chose s’ouvre en elle lui permettant d’accueillir son hyper-sensibilité comme une marque de puissance et non de faiblesse.

Le travail peut commencer.


Allongée sur la table de massage, je remarque que ses énergies ne circulent pas dans sa partie droite, liée au principe masculin qui régit notre capacité à donner ainsi que dans sa partie gauche liée au principe féminin et à notre capacité à recevoir. Pour les faire circuler à nouveaux, nous remontons avec Mina à sa première grande histoire d’amour, celle qu’elle a noué avec son père et sa mère. Comme toute âme, nous arrivons d’un espace où tout est amour pour s’incarner dans une famille avec des codes, des valeurs, des croyances forcément limitantes concernant l’amour qui va finir par s’engrammer dans les cellules de notre corps. Notre capacité à aimer, être aimé et à s’aimer provient en grande partie de cette première relation. Notre histoire, celle de notre lignée, heureuse ou malheureuse a inscrit dans notre corps des schémas, des mémoires, des blessures qui régissent en grande partie et souvent à notre dépens notre façon d’interagir avec la vie et notre capacité à donner et à recevoir l’amour sous toutes ses formes.

En coupant un à un les liens négatifs inscrits dans son corps, Mina récupère ses énergies restées bloquées dans son passé, ses parcelles d’âme parties en exile pour échapper à une souffrance trop forte vécue lors d’épisodes douloureux. Après ce recouvrement d’âme et une reconnexion avec son enfant intérieur, sa partie divine tapie au fond d’elle, tous les centres énergétiques de Mina portés par ses chakras, sont grands ouverts pour accueillir la vie.

À la fin de la séance, Mina affiche un grand sourire et me dit se sentir légère, sereine remplie de joie et de plénitude. De ce voyage à l’intérieur d’elle-même, Mina est revenue régénérée par cette rencontre avec son être profond, parfaitement ancrée dans son corps, le cœur ouvert et l’esprit en paix, peut-être un peu comme après la plus belle des rencontres amoureuses…

C’est par l’amour que nous entrons en contact avec toutes les dimensions de notre être profond, ce UN tant convoité que l’on porte en soi, où l’espace d’un instant notre esprit, notre âme et notre corps ne font plus qu’un avec la vie. Parfois, un simple baiser nous fait goûter du bout des lèvres cet espace hors du temps où l’on laisse les énergies d’amour et de lumière nous traverser, parfois la rencontre a lieu le temps d’une séance, d’une méditation, face à la beauté d’un paysage, d’une musique, d’un tableau… Un moment de grâce comme suspendu dans le temps où l’on se sent connecté.e au TOUT, à la VIE, où notre cœur vibre à l’unisson avec les fréquences de l’Amour. L’amour est vraiment partout, il ne tient qu’à nous de s’y ouvrir !



Quelques pistes pour ressentir plus d’amour dans nos vies !

Connectez-vous à votre cœur : main sur le cœur (droite pour les hommes, gauche pour les femmes) répété 3 fois « Je me connecte profondément à mon cœur » en inspirant et en soufflant. Ce simple exercice va augmenter considérablement votre taux vibratoire, votre taux immunitaire et vous faire entrer en contact avec votre sagesse intérieure connectée à l’univers en même temps que vous allez ressentir une sensation d’apaisement.


Une couleur : le vert, associé au 4e chakra, celui du cœur dont le maître-mot est « J’aime ». Faites appel à cette couleur et à son pouvoir de guérison. Visualisez du vert prendre soin de chaque blocage physique ou émotionnel que vous ressentez dans votre corps. Laissez l’énergie de l’Archange Raphaël, qui se cache derrière à cette couleur pansée vos blessures. Allez dans la nature, voir du vert afin de vous ressourcer et de vous reconnecter à votre nature profonde.

Une attitude : écoutez l’énergie présente en vous. Si vous ressentez un regain d’énergie pour faire telle ou telle chose, que vous êtes dans l’ouverture. Si vous ressentez une baisse d’énergie, c’est que vous êtes dans la fermeture, reportez ce que vous aviez prévu de faire à plus tard. C’est par le biais de votre corps, que l’énergie universelle vous indique ce qui est le mieux pour vous dans le moment présent. Si par exemple, vous vous sentez obligé d’appeler telle ou telle personne et que vous n’en ressentez ni la force ni l’énergie, reportez votre appel à plus tard. Cela signifie que ce n’est le bon moment ni pour vous, ni pour la personne en face. Remplacez, les « il faut », « je dois » par « j’aime », « j’ai envie », pour être au plus près de l’énergie d’amour qui se manifeste à vous dans le moment présent. Suivez ce qui vous procure un sentiment de légèreté, de simplicité et de fluidité dans votre vie. Suivre l’énergie de son corps et à travers elle ses envies du moment, c’est être présent ici et maintenant, « en-vie », dans un parfait timing avec le courant de la vie. Si vous ressentez une trop grande baisse d’énergie, cela indique la présence de blocages, n’hésitez pas à faire un soin énergétique ou à consulter un professionnel de santé.


Une fréquence : écoutez une méditation en 528 hertz. Fréquence de l’amour dont le principal bienfait est de réparer les blessures engrammés dans notre ADN afin de nous permettre de nous ouvrir aux miracles de la vie. Vous trouverez plusieurs méditations en libre accès sur le net, laissez-vous guider dans le choix par votre cœur. Un pur moment de bien-être. 😊

2 vues0 commentaire

Comments


bottom of page