top of page

Le 20 mars c’est le printemps


J’ai hâte de sentir l’odeur de l’herbe coupée, de voir la naissance des bougeons. Sentir la vibration de la vie frémissante de la terre et ressentir les arbres bourgeonnant de plaisir sous la montée de la sève. Les graines tombées à l’automne commenceront à germer. Tout ce processus se met en place pour nous offrir le plus beau des tableaux de la vie.


Les odeurs et les énergies sont différentes à chaque saison, mais celui du printemps, c’est celui que je préfère, car tous les sens sont en éveils. Tout renait, les animaux, les fleurs, les arbres, les humains tous ces petits mondes sont en émoi. Fleurir, se reproduire, vouloir transformer sa vie, vouloir changer ou continuer ce qui est, ou a été, prendre soin de soi, faire le grand ménage dans sa maison et en soi. Le printemps permet d’accepter de ne pas dissocier les énergies ni les matières car tout est lié, ce qui est dans la nature est aussi en soi, tout ce qui se passe à l’extérieur se passe aussi à l’intérieur. De même que la nature se ressource, notre corps aussi se ressource et se purifie, se renforce. Nous pouvons viser le « tout est possible ».

  • Qu’est-ce que je veux pour moi ?

  • Qu’est-ce que je veux dans ma vie ?

  • Que dois-je transformer pour mieux ÊTRE ?

  • Qui je veux ÊTRE ?

  • Qu’est que je ne veux plus dans ma vie ?

  • Qu’est-ce que je peux m’apporter et aux autres ?


 

Toutes ces interrogations qui peuvent nous traverser l’esprit. Ce sont des questionnements qui reviennent le plus souvent dans la période du printemps. Vouloir changer, vouloir autre chose dans sa vie, aller vers la transformation vers le renouveau. Pour certaines personnes cela peut aussi être une énergie très lourde et pesante, même les mettre dans une souffrance. Car le renouveau n’est pas de tout repos et peut faire peur, car il faut aller vers le FAIRE et le QUOI faire, l’action, le VOULOIR et le COMMENT. Pour certains cela sera une continuité de leur vie, pour d’autre beaucoup plus complexe et enrichissante de surprises. Car travailler pour mieux être c’est tout un processus et un accompagnement avec le soi très spirituel, pour nous approcher de ce que nous devons être, au plus proche de son soi, de son ÊTRE.


Le renouveau nous permet de nous réaliser, de nous créer, d’être, de prendre sa place et d’avoir sa place dans ce monde et au sein de nos relations familiales, sentimentales, et amicales, d’aller au plus proche de ses désirs et de ce que l’on veut transmettre. De la manière que l’on veut être vu et de se voir soi-même. Avoir une satisfaction de soi, de s’aimer, de s’estimer, etc…


Le renouveau, le préfixe RE : refaire, revenir à un état antérieur, il y a rien de nouveau, mais revenir ou refaire ce que l’on sait déjà, revenir en état de son INNÉ, nous avons déjà tout en nous. Mais ils peuvent être abimé, transformé par des croyances limitatives, nos blessures, notre développement, ou simplement oublié dans nos mémoires avec le temps. Il faut simplement renouveler, réveiller ces mémoires, cette façons d’être.


Nous, être humain, on garde en nous la mémoire de ce que nous voulons être et ce que nous voulons ressembler, de ce que nous voulons vivre et avoir. Donc re-renouvelons ou re-prenons la vision de notre vie où on l’a laissé et re- devenons ce que nous devons avoir être, ce que nous devons avoir.

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page