top of page

La psychologie et le système immunitaire


Ce qu’il faut savoir, c’est que tout est lier, si le mal-être est constant , une dépression ainsi que le stress, le système immunitaire s’affaiblit, et peut provoquer certaines maladies. Car l’organisme a besoin de ressource et de se régénérer pour bien fonctionner. Dans un bon environnement l’énergie circule et régénère tous les cellules, mais dans un environnement hostile l’énergie est bloquée et crée des tensions, le vieillissement du système immunitaire et cela engendre la mort de certaine cellule ou fragilise d’autre.


Donc travailler sur soi, être à l’écoute de son corps, comme on dit souvent : corps, âme, esprit est l’harmonie pour un bon fonctionnement pour l’ÊTRE. Avec la thérapie, nous apprenons à écouter et prendre soin de son corps, connaitre nos besoins, apprendre à se respecter et lâcher prises. C’est aussi apprendre à se ressourcer, savoir ce qui est bon pour soi. S’aimer, prendre le temps pour soi et bien d’autre outils, avoir des clés pour savoir se régénérer, tout cela permet d’avoir un système immunitaire plus efficace, et plus sain.



En 2004, les psychologues américains Suzanne Segerstrom et Gregory Miller ont analysé 300 études publiées depuis 1970 sur les interactions du stress et des réactions immunitaires ; ils en ont proposé un résumé remarquable, qui permet de comprendre comment les tensions psychiques agissent sur le système immunitaire. De surcroît, de nouvelles études fournissent les premiers indices de l'influence que nous pouvons exercer sur nos défenses naturelles.
Revenons d'abord aux débuts des recherches sur le stress. Dans les années 1970, l'endocrinologue viennois Hans Selye postula que le stress réprime les réactions immunitaires, et que des tensions psychiques prolongées favorisent l'apparition de diverses maladies. Pourtant, personne n'a pu démontrer des affirmations du type « une personnalité anxieuse est sujette au cancer ».

Néanmoins, on considère que les tensions psychiques influent sur l'apparition et l'évolution de nombreux problèmes de santé, parce qu'elles modifient l'état du système immunitaire. (Pour plus d’information se reporter au journal L'ESSENTIEL CERVEAU & PSYCHO N° 10)
1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page