top of page

"J’ai comme intuition…"


L’intuition : « forme de connaissance immédiate qui ne recourt pas au raisonnement » comme la définit Le Robert, nous en faisons tous l’expérience sous différentes formes : ressentis corporels de bien-être ou au contraire d’inconfort, sensation de « sentir » ou non telle personne, tel projet, tel lieu sans même les connaître, images fugaces qui se présentent à nous, envies soudaines ou pressentiments…


Ces capacités intuitives, nous en sommes tous dotées comme nous possédons tous d’un cerveau droit, créatif, intuitif et spontané et d’un cerveau gauche linéaire, pratique et logique. Tout le travail consiste à réconcilier ces deux parties en nous qui semblent souvent s’opposer face aux choix à faire qui se présentent à nous. Une façon simple pour moi de sortir de cette dualité entre mes deux hémisphères qui me plonge parfois dans un tiraillement sans fin entre ma logique et mon intuition, est de considérer mon cerveau gauche comme celui qui pose les questions tandis que le droit trouve les réponses ! En tant qu’énergéticienne et artiste, c’est durant un soin ou quand je peins que je suis le plus parfaitement alignée avec mes canaux intuitifs, créatifs et médiumniques. Mes différentes pratiques, qui m’apportent beaucoup de joie, correspondent parfaitement à mon profil intuitif à la fois cérébral et émotionnel. Pour d’autres, plus instinctifs, leur intuition se trouvera plus dans l’action.

Pour connaître votre profil intuitif, je vous invite à faire le test proposé par Isabelle Fontaine : https://histoiredintuition.com/2020/10/16/test-quel-est-votre-profil-intuitif/


Quel que soit votre profil, votre intuition se trouve dans ce qui vous procure le plus d’énergie !


Sur les deux heures que durent mes consultations, au-delà du soin énergétique, une grande partie est consacrée à aider les personnes à se reconnecter à leur intuition afin qu’ils puissent découvrir et ouvrir leur GPS (Guide Personnel Supérieur) présent en eux à tout moment et être à l’écoute des messages qui leur sont envoyés en direct.


13 h : Pierre (le nom a été changé par soucis de confidentialité), 70 ans, ancien chercheur au CNRS vient me consulter pour des problèmes d’acouphènes. Il vient sur les conseils de sa femme, les traitements allopathiques n’ayant rien donné. Il émane de cet homme beaucoup de douceur et de sensibilité, mais aussi beaucoup de peur et d’anxiété. C’est la première fois qu’il s’apprête à faire ce « type » de soin, comme il dit, avant de m’avouer que son esprit cartésien fait qu’il ne croit que très moyennement au pouvoir de guérison par l’énergie. Très cérébral, Pierre n’a pas appris à écouter son corps et les messages qui lui sont envoyés à travers lui. Ses acouphènes sont là pour lui signaler un blocage au niveau de sa partie féminine et sa capacité à recevoir les informations qui lui sont transmises à travers son corps. Derrière chaque maladie, se cache une puissance de vérité qui demande à être dévoilée. Étant des êtres multi-dimensionnels, l’origine d’une même maladie peut se situer au niveau physique, mental, émotionnel, spirituel, dans des mémoires négatives du passés ou causée par des influences externes. Avant de dévoiler à Pierre les causes de ses acouphènes qui me sont révélées à travers son corps, la priorité est d’aider Pierre à rétablir un lien de confiance avec celui-ci afin d’être à l’écoute de son intuition et de ses capacités d’auto-guérissons.


En à peine 2 minutes, après les exercices de centrage au niveau du cœur et d’ancrage (voir détails ci-dessous), Pierre me dit se sentir plus calme et apaisé. Prêt à recevoir les messages de son intuition par l’intermédiaire de son corps.


« l’esprit cherche et le cœur trouve » disait l’écrivaine de génie George Sand, très inspirée et connectée au monde subtil. Par sa connexion au cœur, le taux vibratoire de Pierre a nettement augmenté lui permettant de se brancher sur d’autres fréquences plus élevées. En tournant le bouton de son récepteur interne, comme on le ferait avec une radio, Pierre capte de nouvelles ondes plus claires qui lui permettent de se connecter à la sagesse de son cœur, à l’écoute des messages de son intuition. Ce récepteur est présent en chacun de nous. Ce qui différencie les intuitifs de ce qui ne pensent pas l’être, c’est leur capacité à faire appel à leur GPS, mais surtout à lui faire confiance même quand il connaît la route, pour savoir si celle-ci est dégagée, s’il y a des travaux ou un accident. En se connectant au corps, Pierre s’est débranché de son mental et de l’ego et sa cohorte de grésillements, de brouhaha fait de doutes, de peurs, de croyances limitantes et de pensées négatives qui le coupe d’un champ illimité d’informations présentes pour lui. Ce qui différencie un bon médecin, un bon garagiste, un bon coiffeur, un bon enseignant ou même un créateur d’entreprise de génie… De leurs confrères ayant les mêmes bagages de savoir ce sont leurs capacités à faire appel à leur intuition pour déceler dans tout leur bagage de connaissance l’information qui fait sens au moment où ils en ont besoin. L’intuition n’est pas déconnectée d’un savoir empirique, bien au contraire ! Dans leurs prises de décisions, les intuitifs tiennent compte de tous les signaux envoyés par leur corps. C’est par l’intermédiaire de leur 5 sens qu’ils sont à l’écoute de leur 6e sens relié au champ universel de connaissance. Cela passe par le corps, car la temporalité du corps est le moment présent. Vous avez faim, envie de dormir, d’aller aux toilettes, c’est dans le moment présent ! Par sa temporalité, le corps est naturellement connecté à celle de la Conscience universelle, que l’on nomme Dieu, le Monde invisible des anges et des archanges, le Cosmos, La Source, la vie… Peu importe le terme, à chacun d’utiliser le terme qui résonne le plus en lui et qui évoque ce champ quantique illimité dévoilé d’ailleurs par Albert Einstein, l’un des plus grands génies de tous les temps. À l’évocation du célèbre scientifique, je sens que quelque chose s’ouvre à Pierre, passionné de sciences, lui permettant d’appréhender l’intuition de façon plus concrète et réaliste.

- Mais comment faire la différence entre vraies et fausses intuitions ? Me demande Pierre naturellement branché sur son cerveau gauche, analytique.

- « Connais-toi toi-même et tu connaîtras l’Univers » dit l’adage. L’intuition est un magnifique outil de connaissance de soi qui nous donne accès à notre être dans ses multi-dimensions. Une envie soudaine, un nom qui nous traverse l’esprit, une solution inédite, une fulgurance… Sont autant de manifestations de notre intuition qui nous invite à leur donner vie. Plus vous faites confiance en l’énergie qui circule en vous, en ce qui ouvre ou ce qui ferme, plus vous êtes à l’écoute de votre intuition, dont le but n’est autre que de vous permettre d’accéder à une meilleure version de vous-même. Si votre intuition part d’une envie, elle est toujours juste. Parfois, votre intuition vous a mené dans une impasse. Cela ne signifie en rien que c’est une fausse intuition. En connexion directe avec votre âme, votre intuition est là pour vous permettre de faire des expériences nouvelles y compris celles, de prime abord qui ressemblent à un échec, mais qui sont là pour vous apprendre quelque chose de vous. Le plus sûr moyen de connaître l’origine d’un échec, d’un sentiment d’impuissance ou d’incompréhension face à un mal-être ou une maladie est encore d’interroger votre cœur, le siège de votre âme et de votre intuition. Qu’ai-je à apprendre de telles situations ? Parfois, votre sagesse intérieure vous soufflera l’envie ou l’idée d’aller consulter un spécialiste pour nettoyer votre canal intuitif afin de libérer votre corps du mémoire erroné, de croyances limitantes qui vous coupent de la vie dont vous rêver.

Allez Cher Pierre, il est temps d’aller voir ce que votre corps a à nous dévoiler de vos acouphènes…



Quelques pistes pour développer son intuition :

Connectez-vous à votre cœur : main sur le cœur (droite pour les hommes, gauche pour les femmes) répété 3 fois « Je me connecte profondément à mon cœur » en inspirant et en soufflant. Ce simple exercice va augmenter considérablement votre taux vibratoire, votre taux immunitaire et vous faire entrer en contact avec votre sagesse intérieure connectée à l’univers en même temps que vous allez ressentir une sensation d’apaisement.


Ancrez-vous : il existe différentes techniques d’ancrage pour se reconnecter à son corps, j’affectionne tout particulièrement celle du sablier que l’on peut pratiquer à tout moment assis ou débout. Imaginez un sablier avec du sable qui coule depuis votre tête jusqu’à vos pieds. Laissez le sable se vider plus ou moins rapidement jusqu’à se déverser dans le sol.

Une attitude : écoutez l’énergie présente en vous. Si vous ressentez un regain d’énergie pour faire telle ou telle chose, c’est que vous êtes dans l’ouverture. Si vous ressentez une baisse d’énergie, cela indique une fermeture, reportez ce que vous aviez prévu de faire à plus tard. C’est par le biais de votre corps, que l’énergie universelle vous indique ce qui est le mieux pour vous dans le moment présent. Si par exemple, vous vous sentez obligé d’appeler telle ou telle personne et que vous n’en ressentez ni la force ni l’énergie, reportez votre appel à plus tard. Cela signifie que ce n’est le bon moment ni pour vous, ni pour la personne en face. Remplacez, les « il faut », « je dois » par « j’aime », « j’ai envie », pour être au plus près de l’énergie d’amour qui se manifeste à vous dans le moment présent. Suivez ce qui vous procure un sentiment de légèreté, de simplicité et de fluidité dans votre vie. Suivre l’énergie de son corps et à travers elle ses envies du moment, c’est être présent ici et maintenant, « en vie », dans un parfait timing avec le courant de la vie. Parfaitement aligné avec votre intuition !


Une fréquence : écoutez une méditation en 741 hertz. Fréquence de l’intuition, elle favorise la créativité, ouvre de nouvelles perspectives sur notre chemin afin d’exprimer le meilleur de soi et de s’ouvrir aux miracles de la vie. Vous trouverez plusieurs méditations en libre accès sur le net, laissez-vous guider dans le choix par votre cœur. Un pur moment de bien-être 😊.



Pour aller encore plus loin :

Si vous vous reconnaissez comme une personne hyper-sensible (30 % de la population tout de même !) qui ressent les émotions, les personnes ou les situations, parfois de façon un peu trop intense et quelques fois à votre détriment. La pratique du pendule peut grandement vous aider à clarifier votre ressenti et à être enfin dans une relation apaisée avec votre intuition afin de faire de votre hyper-sensibilité une puissance. J’organise régulièrement des ateliers d’initiation au pendule ouvert à tous et dans la bonne humeur !

6 vues0 commentaire

Komentáře


bottom of page